Il est comment, le nouveau Bar du Bristol?

Il est comment, le nouveau Bar du Bristol?

Ils ont gardé la tapisserie, non? Le voici donc, le nouveau Bar du Bristol.

Presque perturbées de ne pas nous arrêter au niveau du salon de thé, on suit gentiment la pancarte et le voilà, frais comme un gardon post-ouverture, avec ses grands canapés et fauteuils, bibliothèque aux titres improbables (à destination des “jeunes filles”, suivez mon regard ): un lieu de neuf, un cadre qui n’a rien de nouveau.

Si des DJ s’installent trois soirs par semaine dans le premier palace parisien, si les miroirs du bar cachent des écrans prêts à diffuser des films parisiens, la décoration elle reste très “Bristol”, tapisserie d’Aubusson à l’appui et c’est tant mieux. C’est sans doute cela “l’excellence intemporelle”, celle qui met en avant le travail conjoint de l’architecte de renom Pierre-Yves Rochon et de Madame Maja Oetker (vous avez bien lu, la Collection d’hôtels porte son nom) pour obtenir au final une ambiance très club anglais (et nos voisins de table ne s’y trompent pas). On croise sur les étagères livres donc, mais aussi améthystes, lapins, oiseaux et globes en verre… comme un cabinet de curiosités. L’ensemble est très travaillé.

La vraie nouveaute se percoit surtout dans la salle, avec une équipe jeune et drôle, mais surtout incroyablement formée: tous issus de grandes maisons (le bar Hemingway au Ritz, le George V), ils ont la création de cocktails dans le sang et l’amour du service. Le temps de nous servir le cocktail d’accueil, une gourmandise liquoreuse à base de bourbon, quelques noix à croquer et bam! nous voilà cernées, alors que nous hésitons sur le choix du cocktail. A peine quelques secondes et le barman Yoann sait: un cocktail sans alcool à base de fruits rouges frais et de citron, et un plus relevé, tout aussi frais, tout aussi précis. Même si l’on a failli craquer pour un signature Heartbreaker ou le Bristol Old Fashioned 1. Mais avouez, ce serait dommage de ne pas donner carte blanche à des professionnels du genre. D’autant que la carte est impressionnante: champagnes Duval Leroy, Alfred Gratien, des grignotages au caviar, quelques spiritueux rares et pour notre grand plaisir, la vodka Fair.

Playlist? Délicieusement cool et en total contraste avec le salon voisin. Une prochaine fois? On testera le vin, probablement, puisque Fabien, le sommelier du Bar, ne devrait pas être oublié face aux mastodontes du cocktail. A partir de 20€ le verre, toutefois, on craquera peut-être plutôt à l’Epicure, le restaurant triplement étoilé de l’Hôtel Bristol. On a ouï dire que non content d’être talentueux, le Chef Eric Fréchon est un grand joueur.

On est prêtes. Moins pour l’addition? 26€ le cocktail, why not… de temps en temps.

Verdict Sex & the City

Un bon cocktail et un service au top, ca mérite bien un petit craquage occasionnel. ET finalement, cette nouvelle mouture n’est pas “just another bar”, c’est un vrai bel espace à l’esprit “palace”. Jardin du Bristol à l’appui.

Informations pratiques

Bar du Bristol

112 rue du Faubourg Saint Honoré – 75008 Paris
Ouvert tous les jours de 17h à 2h00

Quelques prix au Bar du Bristol…

Soft (coca, etc) à 11€

Cocktails à 26€

Verre de vin des 20€, bouteilles à partir de 3 chiffres.

NO COMMENTS