Jeanne B c’est plus qu’un nom mignon

Jeanne B c’est plus qu’un nom mignon

Jeanne B, à ne pas confondre avec Jeanne A (sister property dans le 11e) et Jeanne D’ (les voix), Jeanne B pourrait se contenter d’être un excellent restaurant à Montmartre si elle n’allait pas plus loin que ça en décidant de bien vous nourrir à peu près toute la journée.

Table d’hôtes, rôtisserie, traiteur – autant de raisons de renouer avec Montmartre si comme tout Parisien hors 18e qui se respecte, vous n’y mettez quasi jamais les pieds.

Déjà, c’est beau dès dehors. Si, si, ça compte.

Et quand vous rentrez c’est encore plus beau, comme un bistro aux airs de maison insolite et design à la fois.

Il y a la salle principale avec vue sur la mer (enfin, la Rue Lepic), la salle du fond avec vue sur le cerf (qu’il-est-trop-mignon) et prochainement une salle à l’étage avec vue sur le cellier.

Et puis dès que vous êtes à l’intérieur : ça sent TRES bon. Vous savez que vous allez bien manger avant même de passer à table.

Première impression confirmée par la suite.

Prenez le saumon gravlax, endives & betteraves, commandé par quelqu’un qui ne supporte pas de manger cru (Céline D. pour vous servir).

Assiette repartie vide, ça en dit long.

Quant au poisson et ses légumes rôtis, ahhh…

Fermes et fondants à la fois, un peu comme on voudrait ses cuisses avant l’été, vous voyez ?

Rutabaga, navets, carottes, tous déclenchent des envies de les ramener à la maison.

Ce qui tombe BIEN, justement, vu que même si vous avez abusé bien mangé, grâce au comptoir traiteur, vous pouvez ramener plein de bonnes choses chez vous pour plus tard (notez que c’est aussi parfait pour avoir l’air de cartonner en cuisine quand vous invitez vos beaux-parents ou vos potes).

Merci qui ?

Difficile de ne pas mentionner le Croq’Homard, le plat signature. Non testé mais une chouette manière de détourner le croque et, au vu des assiettes qui passent, généreux du type “on ne se fout pas de ta gueule en homard.

Après tout ça, difficile d’avoir encore faim, mais l’appel des desserts, comprenez…

Une tarte au citron meringuée par exemple, nickel parce que pas trop sucrée, et la mousse au chocolat de la compagne de table, dense mais qui ne colle pas trop au palais, une dont le goût reste bien en bouche même quand tu as avalé

(ndlr : ne demandez pas comment on sait, vous n’avez qu’à bien choisir vos compagnons de table.)

Le coup de maître, c’est qu’avec une ouverture de 10h à 22h30, vous pouvez profiter de Jeanne B à n’importe quel moment de la journée pour prendre un café, grignoter, déjeuner tardivement, goûter…

Allez, en guise de conclusion on n’a pas trouvé mieux que Céline (non censurée) en fin de repas :

” C’est dans la lignée de tous leurs restos, les produits, quoi… C’est de la putain de bonne cuisine “

CQFD.

Jeanne B

EP ou PD à 19€, EPD à 24€.

Site WebPage Facebook

61 Rue Lepic, 75018 Paris

PS : “tous leurs restos”, c’est Astier, le Sassotondo, Jeanne A, la Marée Jeanne… 

NO COMMENTS