La carte blanche du restaurant Agapé (Paris 17e)

La carte blanche du restaurant Agapé (Paris 17e)

Dans la vie il y a carte blanche et CARTE BLANCHE. Agapé, qui fête ses cinq ans d’existence avec une jolie étoile Michelin au compteur, rejoint notre panthéon de belles tables étoilées à nappes blanches, celles d’où l’on ressort toujours un peu tard, enivrées, heureuses, conquises (Taillevent, l’Arpège et le Diane sont de celles-ci).

En cuisine, le Chef japonais Omiya Toshitaka  se fait aussi discret que la salle aux rideaux fermés, cachée des regards extérieurs. Sa main surgit pourtant dès l’amuse-bouche, un macaron panais-vanille renversant accompagné d’une gougère. L’instant gênant lorsqu’après une longue lecture de la carte des vins, nous voilà ramenées sur terre avec, quoi… un budget ? … disparaît rapidement lorsque le chef de salle, le délicieux Shawn Joyeux (terriblement beau, pendant qu’on fait dans le déplacé) nous lance un : 25-30€ ? 50 € ? Ouaiiis ! C’est bon Agapé, on est prêtes à t’aimer – et de nous dégoter les yeux fermés une jolie surprise que ce Mano a Mano, un vin rouge 2008 du domaine Matin Calme. Loin des grands vins disponibles bien sûr, mais un vin de table qui nous ravit d’autant plus qu’il nous surprend. Couleur, couleurs, et très belles révélations que les évolutions du vin au gré de notre repas.

Une carte blanche bien sûr, pour s’essayer au long run du Chef, même si la formule déjeuner à 35€ a bien des adeptes dans la salle. 8 plats selon l’humeur et les inspirations du moment. Que dire, que dire… c’est inspiré, justement, avec cette touche de génie qui caractérise Agapé… et ses frères (Agapé Substance et Agapé Bis).

Les émotions d’un menu inspiré

Ouvrir sur un chaud-froid de courge à la fleur d’oranger, poursuivre sur une assiette « graphique à manger », celle de la noix de veau fumée au bois de hêtre   (même si les croquants de sarrasin sont peut être de trop), se prendre la claque d’un ormeau sauvage, condiment au corail et grenade, racine de persil avant de revenir en douceur à un velouté d’oignon et son tempura à la truffe noire. Ingrédient du pauvre, ingrédient du riche.

 Agape-Restaurant-Paris-carte blanche-Silencio-01 Noix de veau fumee

Agape-Restaurant-Paris-carte blanche-Silencio-Ormeau sauvage grenade

Deux plats, deux émotions différentes (des dizaines en fait, mais ça, cela vient de nous) autour du Cabillaud de Bretagne, rutabaga, légumes racines… et du Cochon de lait de la Sarthe, petite portion, forte présence. C’est très bien vu et le gras y fond à merveille.

Nous ne mangeons pas de fromage, on nous le remplace donc par un pré-dessert ; le Paris-Brest revisité. Pourquoi pas, même si c’est loin d’être la bouchée la plus inoubliable du repas; la glace à la vanille de Madagascar qui l’accompagne est, pour sa part, très convaincante. Une lichette de glace à la banane avant le mi-cuit au chocolat & glace pistache qui oui, oui, sait parler aux femmes. Le bon élément à la bonne température au bon endroit au bon moment. Voilà. Tout est dit, mais rien n’est dit… le mieux est d’aller y voir par vous même. Mignardises pour finir?

Agape-Restaurant-Paris-carte blanche-Silencio-chocolat glace pistache 02

Verdict Sex&the City

Quelle très belle table… inspirée, gourmande, surprenante et à l’excellent service (sourire, réactivité, conseil, humour). Nous y sommes allées en réservant avec réduction, soit 72€ au lieu de 120€. Aurait-on payé plein pot pour le même menu? Peut-être pas. A ce tarif en revanche, difficile de ne pas dire: foncez.

DECOUVREZ TOUTES LES PHOTOS DANS LA GALERIE!

Informations pratiques

Agapé – 51, rue Jouffroy-d’Abbans 75017 Paris

Réservez votre table (jusqu’à -40% de réduction sur la Carte Blanche)

Menu carte blanche: 120€

Menu déjeuner: 35€; menu Agapé: 90€

Vin: dès 20€ environ la bouteille jusqu’à beaucoup, beaucoup plus…

NO COMMENTS