Louvre Bouteille, restaurant de Cyril Rouquet (Masterchef)

Louvre Bouteille, restaurant de Cyril Rouquet (Masterchef)

Louvre Bouteille, c’est le restaurant du Chef Cyril Rouquet, dont le nom ou le visage vous évoqueront peut-être quelque chose, si vous avez suivi la première édition de l’émission Masterchef. C’est à deux pas du Louvre et dans une ambiance de bistrot contemporain (une récurrente ces temps-ci à Paris) que deux salles accueillent les hôtes dans un décor tres noir et rouge, à mi-chemin entre les tableaux noirs où sont griffonnes plats et vins, et un parquet en chêne au premier. Franchement, on s’y sent bien. Il y a même deux tables en terrasse, même si le quartier peut être un peu bruyant.

Intro – protagonistes

Pour bien mettre en condition, un petit point sur les trois personnes presentes autour de la table durant ce dîner : une fan de Masterchef qui a apprecie la cuisine et le style de Cyril Rouquet depuis l’annee derniere, une personne qui n’a jamais regarde Masterchef avant cette annee, et une personne qui a vaguement entendu parler du nom “Masterchef”, sans vraiment savoir de quoi il s’agit. Tout ca pour dire que nous ne sommes venues ni en groupies, ni en opposantes – voire même avec cette ignorance plaisante de ne pas savoir à quoi s’attendre. Avoir envie de tester un bon restaurant, en somme.

La carte

Plutôt réduite (c’est souvent mieux), elle propose 4 entrées, 7 plats et quelques desserts. On y trouve principalement des poissons (Saumon “crispy”, “Merlut poivron chorizo”) et des viandes (“Magret exotique”, “Côte de Cochon” et “Coeur de Rumsteack”) ainsi qu’une Salade de Saison disponible en entree ou en plat.Sans trop entrer dans les details, c’est l’originalite des intitules et des associations de saveurs proposees qui frappe en premier. Une sauce poivron et chorizo, une puree grand-mere à la vanille, une salade qui allie veau et thon… Certains plats ne sont proposes que le soir, telles que les Crevettes Bleues, en ravioli de Daïkon et Tempura, riz crémeux frais aux légumes sur crème d’asperge. Dommage lors de notre passage, ni cette entree signature ni l’agneau en croûte verte ne sont disponibles ce soir là. Pas grave, on reviendra. En attendant, nous salivons sur la carte en grignotant du saucisson et du pain frais.

Notre dîner

Au final, ce sera Oeuf poché, crème de champignon, mimosa d’oeuf coppa croustillante (10€) et Salade Vitello al Tonato , fines tranches de veau, crème de thon, crumble de parmesan, câpres et olives (12€) du côte des entrées. Jusque là c’est bien pense et tres bon, sans être revolutionnaire. On accompagne d’un coca light (4€) et d’une bouteille de Saint-Emilion Château du Roy (22€).

La suite, c’est un Merlu et creme de courgette ( 21€? que je ne retrouve pas sur la carte en reecrivant cet article, persuadee d’avoir commande la version sauce poivron et chorizo, comme quoi l’attention…). Excellente cuisson du poisson, dose généreuse et courgette fraîche, même si un peu de poivre ou de piment manquent à l’appel. En face, le test de la fameuse Salade de Saison (18€) qui est aussi belle à regarder qu’à deguster, avec beaucoup de produits et de goûts différents.

Le dessert? Nous prenons toutes le même, une Creme Passion Chocolat (jus de passion, chocolat blanc, lait de coco et vanille Tahitienne, 10€) qui fait l’unanimite même si le goût sucre du chocolat blanc est ressenti differemment selon les personnes.

Verdict Sex& the City

Nous avons passé une excellente soirée: service, cadre, la gentillesse du Chef qui passe souvent voir ses hôtes à la fin du repas. Une cuisine surprenante et d’excellentes cuissons, même si on en attend encore plus dans un prochain avenir. On veut le voir évoluer demain, revenir dans 6 mois, nous extasier dans un an… On attend donc avec impatience une cuisine qui nous renversera la tête à chaque proposition, et si c’est pour un peu plus tard, la bonne nouvelle c’est qu’on y croit. Tres sincerement.

Bemol

Un gros bémol au niveau de l’addition: le menu est en deux couleurs et ce n’est pas un effet de style. Nous pensions que les formules E/P ou E/P/D s’appliquaient sur toute la carte le soir. Raté, l’addition est franchement gonflée et à la caisse: “on ne vous a pas expliqué?”; “non!”. Et d’encaisser quand même. Mouais… Easy Tigers…avec quelques plats non disponibles et un manque d’information, le geste aurait été apprécié.

Informations pratiques

Reservez votre table

150, rue Saint-Honore, 75001 Paris

A partir de 24€ (le midi)

A partir de 38€ (le soir)

Bouteille de vin des 16€

 

 

 

 

NO COMMENTS