Restaurant Pirouette: Si vous trouvez moins cher ailleurs (etc.)

Restaurant Pirouette: Si vous trouvez moins cher ailleurs (etc.)

Restaurant Pirouette Paris Silencio

C’est l’adresse qui vous donne le courage d’affronter le quartier des Halles un samedi midi, autant dire qu’il en faut. Mais parce que le Chef Tommy Gousset (ancien de Taillevent, Daniel Boulud, le Meurice) et son second Jérôme ont un parcours remarquable et que leur restaurant est ouvert le samedi (oui, regardez bien vos adresses préférées, ce n’est pas toujours gagné), on ne pouvait que se lancer. Rue Mondétour, c’est dans le nom.

On arrive avant l’heure, midi à peine, la Boulangerie Julien livre ses pains frais au restaurant. Le temps de découvrir la salle encore vide – ça va changer, avec son ambiance de loft new-yorkais, verrière lumineuse, bouteilles de vins sagement disposées sur leurs étagères en bois, un escalier métallique et une mezzanine, nous sommes déjà séduites par une décoration qui détonne dans le quartier.

Pres du bar, Thomas Chapus est déjà prêt pour le coup de feu. Les premiers clients arrivent (arrivent tôt), d’autres tenteront leur chance un peu plus tard; qu’on se le dise, mieux vaut réserver sa table à l’avance, même si l’équipe se démène pour vous trouver une place.Du coup, en plein service, mieux vaut être bien installe à sa table (ou en terrasse, si le temps le permet). Le succès est au rendez-vous et cela se sent.

Le bonheur est parfois aussi simple qu’un excellent déjeuner

Le midi, c’est Menu Déjeuner (entrée du jour et plat du jour) à 18€ ou Menu Pirouette (trois plats) à 40€, finies les suées à l’approche de l’addition. Nous commandons un de chaque. Un déjeuner du jour qui s’ouvre sur un velouté de carottes et curry délicieusement onctueux, surmonte d’une quenelle mousseuse (ce mot n’existe pas) qui fond dans le veloute et se mêle aux morceaux de jambon disposes au fond de l’assiette. Service? Raccord, prêt à déverser à la bouteille le précieux mélange de légumes. La même scène se joue avec l’une des entrées Pirouette, l’Oeuf parfait, une tuerie basse cuisson servie avec un veloute de  champignons (cèpes) et châtaignes, le tout complété par des herbes fraîches et des pignons de pin et quelques bouts de salade. Un oeuf qui porte bien son nom et ses 45 minutes de cuisson. A ce stade, on trempouille nos morceaux de pain frais avec un air ébahi et (déjà) convaincu.

Restaurant-Pirouette-Paris-Silencio-oeuf-chataigne

La suite est mi-bistro, mi-gastro : mon plat du jour est un onglet de boeuf, grenailles bien exécuté  savoureux et puissant à la fois, bien dresse sans tomber dans la démonstration. On est presque dans le bistro gastro, couteau 9.47 de chez Perceval à l’appui. En face, c’est une autre pièce qui se joue: le Mulet à la plancha et ses légumes confits.Un plat subtil, une belle surprise avec les olives, le poisson grillé sur le tour et fondant à l’intérieur – et aucun besoin d’ajout de sel ou de poivre, tous les goûts étaient dans l’assiette.


On accompagne cela d’un vin rouge au verre (Morgon, 5€), avec une pointe de regret de ne pas être au dîner: Pirouette propose pas moins de 110 références choisies par Jean-Marie Frechet (Oenolis) qui, plutôt que de jouer sur les grands noms,offre une belle gamme de vins à tous les prix (d’une vingtaine d’euros à moins de 200€ la bouteille environ). Un premier regard sur les grands tableaux noirs, pour goûter des yeux, mais prenez le temps de parcourir la carte complète…

Le Menu Pirouette s’acheve par un dessert. Au choix à la carte: riz au lait, baba au rhum et citron vert, tarte choco et fleur de sel, millefeuille et le dejà celebre Ossau Iraty et sa confiture de cerise noire, qui sera notre choix pour ce midi. Et un vrai coup de coeur pour l’audace de cette touche finale, qui réunit la fraîcheur et le goût d’un fromage de brebis plutôt sec à l’onctuosité de ce dessert recomposé sous forme de cheesecake et agrémenté de la confiture. Mais ne vous y trompez pas: une salade l’accompagne et du pain a été discrètement resservi…

Si la carte de Pirouette évolue selon la saison, certains plats stars sont amenés à rester. Seuls les accompagnements changent (ainsi l’Oeuf parfait est désormais servi avec des champignons et des châtaignes plutôt qu’une crème de laitue). Environ un mois après l’ouverture, le Foie Gras a rejoint la sélection avec sa gelée au Porto. Une adresse à suivre et à adopter comme sa cantine gastro!

Un rapport qualité/prix imbattable

A 18€ le déjeuner du jour ou 40€ pour un menu disponible midi et soir, la grande cuisine (c’est le cas) s’ouvre à tous. Côte ambiance et service, même combat: la salle ne désemplit pas mais nous avons été bien servies, très bien conseillées et avec le sourire! Alors oui, dans ce quartier, vous aurez toujours un sandwich moins cher… mais la cuisine de Pirouette sert des plats exquis et très travailles (l’oeuf basse cuisson est incroyable), autant dire que sur le rapport qualité/prix, un grand bravo: en espérant qu’avec tout son succès, la table reste aussi abordable…

Le +: parce qu’on en a assez des adresses qui frôlent la vente forcée (apéritif, eau, café, extras) et où il faut toujours être sur ses gardes, on tient à souligner la fluidité du service chez Pirouette, qui ne fronce pas le sourcil en entendant “carafe d’eau” et ne revient pas toutes les 5 minutes pour caser un extra.

Verdict Sex & the City

Une belle adresse où l’on vient, revient, où l’on  invite des proches et que l’on conseille les yeux fermes.  En toute légèreté…

Informations pratiques

Restaurant Pirouette, 5, rue Mondétour 75001 Paris Réservations par téléphone au 01.40.26.47.81

Ouvert tous les jours sauf le dimanche

Mises à jour: Menu déjeuner à 18€ E/P du jour) et Menu Pirouette à 40€ (E/P/D), Menu Dégustation à 60 euros. Carte disponible aussi et viandes de l’Aubrac remarquables.

Consulter les cartes

NO COMMENTS