Le Shangri-La Bangkok est-il un bon plan cul ?

Le Shangri-La Bangkok est-il un bon plan cul ?



Parfois on n’a pas besoin d’un hôtel pour la vie (c’est-à-dire 10 jours près de la plage).

Non parfois, on n’a qu’une nuit à combler et ce que l’on cherche est très clair : un hôtel beau, qui présente bien, sent bon dès le lobby et vous offre des fleurs, un qui vous donne des envies de ne plus sortir, vous séduit dans l’ascenseur et vous concocte un petit-déjeuner de tueur après une nuit torride climatisée sur un matelas*****

Le genre qu’on quitte sans drame pour un vol matinal, et qu’on rappellera avec plaisir une autre fois.

On a nommé : le plan cul hôtelier.

Pour la petite histoire, il nous en fallait un comme ça à Bangkok, vu qu’on avait une nuit à y passer avant de filer vers la Birmanie. Notre choix s’est porté sur le Shangri-La, installé en bord de rivière (voisin de palier : le Mandarin Oriental Bangkok dont on vous parle bientôt).

Un choix initial plus compliqué que Tinder

Franchement, il se mérite : choisir une chambre est SUPER COMPLIQUE et ce n’est pas faute d’entraînement. Le Shangri-La Bangkok est divisé en deux ailes (Krungthep et Shangri-La), elles-mêmes divisées en différentes catégories de chambres donnant (ou non) accès à deux lounges exécutifs séparés.

Le genre de conquête qui aime bien se faire désirer.

Pour la faire courte, on a choisi une chambre dans l’aile plus luxueuse (la Krungthep) avec accès au lounge Riverside. Et on vous le recommande fortement.

Bizarrement, le fait d’être dans une aile séparée donne l’impression d’être dans un autre hôtel : une piscine réservée et calme où vous pouvez nager, un salon avec de grandes baies vitrées où vous sont servis un excellent tea-time l’après-midi, des rafraîchissements et un dîner snacks/boissons en début de soirée. Tout ça inclus dans le prix de la chambre.  

Pour bien commencer le séjour, le tea time du Shangri La Bangkok, dans le club exécutif Riverside Lounge de l’aile Krungthep (oui c’est complexe;) #shangrila #shangrilabangkok #travel

Posté par Silencio Hotels sur lundi 14 mars 2016

Alors du coup oui, on pardonne un premier accueil un peu froid au Riverside Lounge (plus habitué apparemment à voir des riches plus âgés que nos deux têtes en sortie d’avion…), vu que la qualité des plats et amuse-bouche sortis de cuisine est vraiment appréciable.

Vu aussi le caractère exclusif de l’aile, il y a de fortes chances que vous ne mettiez pas les pieds dans le bâtiment principal du Shangri-La, bien trop occupé à vous faire chouchouter.

 

Une photo publiée par @silenciohotels le

 

Chambre spacieuse + balcon avec vue = 

La chambre Deluxe Balcony donne sur la Chao Praya, mais vous ne serez pas réveillé par le bruit des bateaux. Charmante et très old school, elle nous a rappelé nos séjours au Peninsula. On lui enlèverait bien quelques points de séduction en raison de ses draps vaguement rêches, mais la literie est bien Shangri-La et vous passerez une excellente nuit (plus si affinités).

Petit-déjeuner : carton plein, l’habituelle orgie 5 étoiles des très bons hôtels de la ville (blindez votre sac de barres Granola maison siglées Shangri-La si vous avez un avion AirAsia à prendre;). Dommage peut-être de ne pas pouvoir s’installer dehors, au bord de la Chao Praya.

Une photo publiée par @silenciohotels le

En résumé : un bon coup d’une nuit à Bangkok, dans l’aile Krungthep en tout cas.

Prix payé en mars : environ 300 euros (vous pouvez dormir pour moins cher dans l’aile principale). Meilleur prix à nos dates disponible sur Agoda.

Voir les offres à vos dates

Vidéo de notre chambre Deluxe Balcony (Krungthep Wing)

Photos (c) Céline Demoux

NO COMMENTS