Comment on a craqué chez Astier (Paris 11)

Comment on a craqué chez Astier (Paris 11)

Si votre grand-mère était devenue Chef, qu’elle avait un carnet de contacts long comme le bras incluant producteurs, maraîchers, fromagers, vignerons ou encore chasseurs, un goût prononcé pour l’ambiance et un sérieux penchant pour la préservation d’une cuisine de terroir, cela vous donnerait Astier.

Dans les faits, le bistro “traditionnel et canaille” du 11e arrondissement perpétue la tradition implantée depuis son ouverture en 1956.

Alors bien sûr, l’atmosphère évolue avec son temps; il n’empêche que vous y trouverez encore serviettes à carreaux et mobilier en bois, et surtout des plats bien copieux et gourmands comme on les aime.

Pour notre part, on pense encore au velouté crémeux aux châtaignes, lard paysan alsacien fumé & huile de truffe (dingue, dingue, dingue), suivi d’un paleron de boeuf et os à moelle, légumes do potager et crème de raifort, ultra-fondant façon pot-au-feu et parfait pour les amateurs d’os à moelle.

Ce n’est pas faute d’avoir lorgné sur la carte de gibier en pleine saison de chasse, mais il faut bien faire des choix dans la vie.

Pouvez-vous tous les nommer ? 

Ensuite, pour les amateurs de fromages qui puent (et les autres), préparez-vous pour l’un de vos meilleurs plateaux de fromages EVER.

Restaurant-Astier-Paris-Silencio-fromages
Ce genre de plateau.

Le point dessert (ce moment où s’amorce la perte de dignité)

Alors bon pour le dessert, la carte fait de l’oeil de ligne en ligne (baba au rhum classique, la fameuse crème aux oeufs d’Astier et ses pruneaux à l’armagnac, la crème onctueuse au chocolat Gianduja & crème légère au praliné, vous saisissez l’esprit), mais on a pris une autre direction.

Un gros craquage qui se commande à l’avance et uniquement le soir : LE SOUFFLE d’Astier.

LE soufflé au Grand Marnier. Complètement addictif, à attaquer à la cuillère dans l’assiette (la version polie), puis à achever directement dans son plat dès que le serveur a le dos tourné (on a des photos qui le prouvent, mais vous n’en verrez pas la couleur ici #dignité).

Restaurant-Astier-Paris-Silencio-souffle-grand-marnier
la version encore intacte du soufflé d’Astier 🙂

On a mis environ moins de 6 minutes à le finir à deux, et on a encore un peu honte vu le chef d’oeuvre et la dose servie : si vous faites mieux, envoyez-nous vos photos sur notre page Facebook.

Bref à nos yeux, Astier c’est le bistrot anti-foutage de gueule (pardonnez l’expression), où l’on n’est pas là pour enchaîner des mini-bouchées d’inspiration nordique qui prennent plus de temps à décrire qu’à manger. L’inverse parfait en fait. <3

Vous l’aurez compris : foncez-y. En plus c’est ouvert le dimanche.

Restaurant Astier

44 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris

Menus Classiques d’Astier : 35 / 45€ (E/P/D – E/P/Fromages/D). Plat “canaille” dès 15€ au déjeuner en semaine.

A la carte, comptez 9-16€ pour les entrées, 20-26€ le plat, une dizaine pour un dessert.

http://www.restaurant-astier.com/

Et la page Facebook, plus active

NO COMMENTS