Le restaurant Diane au Fouquet’s Paris

Le restaurant Diane au Fouquet’s Paris

Allons nous cacher au Diane est un joli mot d’ordre. Le restaurant étoilé du Fouquet’s est un petit nid installé au premier étage de l’hôtel, à côté du Bar le Lucien et de sa terrasse-jardin protégée.

On y vient (on y retourne) pour retrouver cette sensation incroyable d’être isolées du monde extérieur, dans cette salle ronde aux quelques couverts, mais aussi et surtout pour la cuisine de Jean-Yves Leuranguer, le Chef des cuisines de l’Hôtel, également Meilleur Ouvrier de France.

Quelques tables sont dressées : très intime, l’atmosphère reste légère, et la vue sur le jardin accentue le bien-être.  Au déjeuner, une formule à 68€ (entrée, plat, dessert, mignardise, café et boisson) invite à la découverte, même si c’est le menu dégustation à 108€ qui nous fait totalement craquer. Une bouteille de vin pour accompagner le tout (les prix commencent aux alentours de 50€) et nous voilà prêtes.

Le Menu Dégustation en 6 services du Diane : la précision du geste.

L’amuse-bouche donne le ton du reste du repas : un menu en 6 services à l’aveugle selon les produits du moment, dont plusieurs plats issus de la carte. Là où l’on attendait une cuisine très traditionnelle, la cuisine de Jean-Yves Leuranguer est légère, poétique, graphique et étonnante. Bien sûr, quelques plats plus classiques sont disponibles, mais que dire de ce sabayon au vin jaune, ses émincés de grenouille et ses mouillettes, du mi-cuit de saumon, crémeux de chou-fleur et gelée de betterave rouge, le tout surmonté de caviar d’Aquitaine ? Puis du sot-l’y-laisse de volaille et de son inoubliable sabayon à la truffe noire, copeaux de foie gras, œuf de caille poché et pommes de terre ? C’est merveilleux de tendresse et si l’on se concentre, on note une dizaine d’éléments sans pour autant perturber l’unicité de ce plat, qui nous laissera un long souvenir. On l’achève avec un petit pain de chez Lalos (encore un MOF, c’es presque une signature au Fouquet’s).

Restaurant-Diane-Fouquets-Barriere-Paris-Silencio-amuses bouche

Restaurant-Diane-Fouquets-Barriere-Paris-Silencio-oeuf truffe

Restaurant-Diane-Fouquets-Barriere-Paris-Silencio-saumon 01

Graphiquement vôtre

Arrive l’un des plats les plus visuels de la saison : le velouté de topinambours et Saint-Jacques snackées, cannelloni à l’encre de seiche et tartare de Saint-Jacques.

Arrive la déclinaison autour de la volaille de Bresse, carottes bicolores, trompettes de la mort et sauce Albufera, un plat plus classique et moins surprenant, peut-être le moins convaincant de notre déjeuner… et pourtant, encore un sans-faute.

Et pour finir, un dessert du Chef pâtissier Claude Ducrozet : Financier au miel, crème mascarpone, sorbet de pamplemousse rose et tuile de citron yuzu.

Restaurant-Diane-Fouquets-Barriere-Paris-Silencio-saint jacques 01

Restaurant-Diane-Fouquets-Barriere-Paris-Silencio-chocolat 01

Restaurant-Diane-Fouquets-Barriere-Paris-Silencio-financier

Verdict Sex & the City

Le premier qui pense que le Fouquet’s est 100% bling bling a perdu. Le Diane est aussi romantique que délicieux et on y retourne prochainement, pour tester le dîner « sublimez votre vin » du mardi soir.

Informations pratiques

Le Diane, restaurant de l’Hôtel Fouquet’s Barrière

46, avenue George V- 75008 Paris

Fermé le dimanche et lundi pour le déjeuner et le dîner, ainsi que le samedi pour le déjeuner

Menu déjeuner : 68€, menu gourmand 88€, menu dégustation 108€, avec accord mets et vins 168€

Réservez votre table

NO COMMENTS